10 conseils pour améliorer vos manœuvres tactiques

Écrit par  //  23 janvier 2011  //  Tactique  //  Aucun commentaire

Photo’s by © Fred Lucas

Un entraîneur réputé d’échecs Mark Dvoretsky considère l’habileté tactique d’un joueur d’échecs doit inclure deux composantes principales : la vision combinatoire et la technique de calcul. En pratiquant un minimum de 45 minutes par jour votre tactique, vous allez développer ces deux compétences.

J’approuve Pavel Lobach, un entraîneur russe connu que « résoudre des problèmes tactiques tous les jours doit devenir une routine sportive pour un joueur d’échecs, comme manger et dormir ».

Récemment, quelques nouvelles méthodes pour entraîner les joueurs d’échecs ont émergé. Ceux-ci sont identifiés par l’utilisation de l’ordinateur (Internet) et de logiciel d’échecs. Pour ceux qui ont des livres sur la résolution de problèmes tactiques ou bien des logiciels comme CT-ART 3.0 ou 4.0 ou tous les programmes d’échecs sur ChessOK.com, utilisez-les.

Pour les amateurs qui débutent aux échecs, je vous recommande fortement de vous inscrire gratuitement sur Chess Tempo ou bien comme membre OR, traduit en français (http://chesstempo.com/memberships.html) 35 $/année) pour suivre votre évolution, refaire tous les problèmes que vous avez manqués et connaitre vos faiblesses tactiques.
Pour calculer profondément et correctement comme un GM, il faut être capable de visualiser les coups à venir dans sa tête. La pratique quotidienne va améliorer considérablement la profondeur de vos calculs.

Je vous suggère de revoir régulièrement les 23 thèmes tactiques avant d’effectuer des problèmes tactiques. Allez sur le site de Chess Tempo, dans la section Entrainement/Motifs tactiques ou bien cliquez sur ce lien : Motifs tactiques

10 conseils pour améliorer vos manoeuvres tactiques

1. Prenez votre temps. Votre objectif est résoudre les problèmes et d’améliorer votre calcul mental.
2. Compter le matériel. Qui a l’avantage de matériel?
3. Vérifiez tous les échecs possibles (le Roi adverse est-il exposé ou bien dans une impasse)
4. Vérifiez les captures, à savoir si votre adversaire a laissé des pièces sans protection ou mal défendues
5. Vérifier les échanges avec des coups directs et la conséquence du dernier coup joué
6. Ne jouez pas un coup si vous n’êtes pas certain que c’est le meilleur coup. Demandez-vous si votre adversaire peut vous mettre en échecs, menace de vous mater, de capturer une de vos pièces. C’est ma méthode « Échecs Vision 360o », vous devez prendre le temps de réfléchir, de faire le tour complet de vos questions internes (360o) avant de jouer.
7. La majorité de vos erreurs (parties perdues ou problèmes non résolus), c’est que vous n’avez pas vu le bon coup de votre adversaire. Prenez le temps de regarder et analyser tout le jeu (Vision à 360o) avant de jouer votre coup.
8. Considérez la position finale que vous projetez de jouer (votre calcul mental) et demandez-vous ce que votre adversaire peut faire dans cette position.
9. Après que vous avez réussi un problème, n’allez pas au problème suivant. Observer pourquoi vous avez réussi ce problème: vos pièces étaient plus actives? Vous aviez une avance de développement? Le Roi adverse était à découvert? Etc. Prendre le temps d’observer chacune des positions gagnantes va améliorer votre jeu positionnel durant une vraie partie d’échecs.
10. Après avoir échoué un problème, étudiez pourquoi vous avez manqué votre combinaison. C’est en évitant de commettre les mêmes erreurs que nous progressons.

Défi : Essayez durant trois mois
Vous voulez progresser aux échecs, incorporez chaque jour des problèmes tactiques durant une période de trois mois et voyez la différence dans votre prochain tournoi. Je vous demande de relever ce défi pour une période de seulement 3 mois d’entrainement.

Allez-y, vous êtes capable de réussir, et si vous avez la chance, donnez-moi de vos nouvelles!

Laisser un commentaire

*

comm comm comm