Comment atteindre ses buts aux échecs

Écrit par  //  17 janvier 2011  //  Santé  //  Aucun commentaire

 

« Le plus grand danger qui nous guette n’est pas de viser un but trop élevé
et de le manquer, mais plutôt de choisir une cible trop modeste et de l’atteindre. »
Michel-Ange

Le succès aux échecs exige du temps, des efforts, de la persévérance et de la patience. Mais cela n’arrivera pas du jour au lendemain. Soyez patient. Accrochez-vous. N’abandonnez pas. Vous percerez et vous vaincrez.

Si vous voulez connaître le succès, alors vous devez cesser de dire que vous n’avez pas le temps d’étudier et de pratiquer les échecs. Vous devez accepter l’entière responsabilité des résultats que vous avez obtenus jusqu’à présent.

Apprenez cette formule pour améliorer vos performances aux échecs : É + P = R

Tout le temps que vous prenez pour Étudier les échecs + le temps que vous Pratiquez à jouer (dans un club, sur Internet, contre votre ordinateur et dans les tournois) = vos Résultats (votre cote).

Si vous n’aimez pas votre Résultat actuel (votre cote), il y a deux manières de réagir. Vous Étudiez plus et vous Pratiquez davantage les échecs. Nous sommes tellement ancrés dans nos habitudes (gestion de temps), que nous sommes incapables de modifier notre comportement (trouver plus de temps pour les échecs).

Il n’y a que trois choses sur lesquels vous avez une maîtrise absolue (1) vos pensées (2) les images que vous faites défiler dans votre esprit – analyse d’une position (3) les gestes que vous posez (votre comportement, votre coup aux échecs). La façon dont vous faites usage de ces trois éléments détermine tout ce qui survient dans une partie d’échecs.

Si vous voulez vous améliorer, ne restez pas les bras croisés. Faites quelque chose. Garder toujours à l’esprit que la balle est dans votre camp, c’est à vous de faire les choses différemment pour avoir de nouveaux résultats.

Posez-vous la question suivante : Qu’est-ce que je ne fais pas actuellement et que je devrais essayer de faire pour m’améliorer aux échecs? Prendre des leçons avec un entraîneur, lire plus de livres, étudier davantage, investir dans un logiciel d’échecs à jour comme Deep Rybka 4, allez jouer dans un Club, participer à plus de tournois, manger mieux, faire plus d’exercices pour ma santé, etc.

Exprimez vos désirs

 « Vous devez croire en vous, même si vous êtes seul à le penser.
C’est ce qui fera de vous un gagnant. »
Venus Williams

 

Le premier pas indispensable pour obtenir tout ce que vous désirez aux échecs est ceci : déterminez exactement ce que vous voulez. Une des principales raisons que la majorité des joueurs d’échecs n’obtiennent jamais ce qu’ils désirent est simplement qu’ils ne savent pas précisément ce qu’ils veulent. Ils n’ont jamais exprimé leurs désirs en termes clairs et d’une manière détaillée.

Les échecs est un jeu passionnant. Avez-vous déterminé quelle cote vous voulez atteindre, quelles ouvertures et défensives vous voulez maîtriser à la perfection. Combien de temps allez-vous accorder par jour ou bien par semaine pour étudier et vous entrainer aux échecs.

Le principal obstacle qui empêche les joueurs d’échecs de réussir est leur manque de confiance en eux. Devenir un jour un expert, un maître ou bien un grand maître aux échecs c’est possible, il s’agit d’y croire. Répétez cette phrase tous les jours : peu importe les difficultés, je vais y arriver!

Vous devez prendre la décision de croire que vous pouvez accomplir ce que vous voulez aux échecs – absolument tout – parce qu’en vérité, vous en êtes capable. Cela vous encouragera d’apprendre que les recherches les plus récentes en physiologie du cerveau démontrent qu’avec un dialogue intérieur positif, la pratique de la visualisation, un entraînement approprié, un bon entraîneur et une attitude persévérante, n’importe qui peut réussir.

N’attendez pas d’avoir 65 ans pour consacrer plus de temps aux échecs. Décidez dès maintenant que vous pouvez réussir tout ce que vous souhaitez et mettez-vous au travail sans perdre une seconde pour y arriver.

Vous faites beaucoup d’efforts et vous continuez de perdre vos parties d’échecs. L’astuce, c’est de comprendre que tout ce que vous subissez maintenant est le prélude d’un avenir meilleur. Prenez le temps d’étudier et d’analyser autant vos défaites que vos victoires et fixez-vous de nouveaux objectifs pour corriger le tir.

 

« Tout évènement négatif contient la semence d’un bienfait,
au moins égal, sinon supérieur, aux inconvénients immédiats
qui l’accompagnent. »
Napoléon Hill

 

Fixez-vous des buts et des objectifs précis

« Si vous vous ennuyez, si vous ne bondissez pas hors de votre lit le matin,
animé du désir brûlant d’accomplir quelque chose, c’est que vous n’avez
pas suffisamment de buts. »
Lou Holtz

Les experts qui ont étudié les facteurs du succès ont bien compris que le cerveau est un organe conçu pour atteindre des buts. Quel que soit l’objectif que vous confiez à votre esprit, il travaillera jour et nuit pour qu’il se réalise.

Pour vous assurer qu’un but libérera toute sa puissance de vos facultés conscientes et inconscientes, il doit respecter deux critères : (1) combien, une quantité qui peut être mesurée et vérifiable, par exemple, 45 minutes d’exercices tactiques par jour. (2) quand, un moment déterminé, une date, une heure. Je vais atteindre la cote de 2000 avant le 30 juin 2011 à minuit.

Soyez le plus précis possible lorsque vous écrivez vos buts. En les mettant tous sur papier, vous fournissez à votre subconscient un matériau avec lequel il peut travailler jour et nuit. Lisez vos objectifs régulièrement.

Lorsque vous formulez vos buts, assurez-vous d’en choisir quelques-uns de très ambitieux qui vous inciteront à vous surpasser. Pour y arriver, il vous faudra acquérir de nouvelles connaissances et compétences, élargir vos horizons, développer de nouvelles stratégies, apprendre à surmonter les obstacles qui se dresseront sur votre route.

L’une des techniques les plus puissantes que les grands maîtres utilisent pour augmenter leur productivité est de planifier par écrit quand ils vont étudier les échecs et qu’est-ce qu’ils vont étudier. Établissez un calendrier pour atteindre vos objectifs. Élaborez votre plan d’action.

Pratiquez, étudiez, pratiquez!

« Ce n’est pas seulement la volonté qui importe, tout le monde en possède.
Ce qui importe, c’est la volonté de se préparer pour gagner. »
Paul Bryant

« Celui qui cesse de s’améliorer cesse d’être bon. »
Olivier Cromwell

Derrière toute grande réalisation, il y a une histoire de formation, d’apprentissage, de répétitions, de discipline et de sacrifices. Vous devez être prêt à payer le prix de l’excellence.

Pour performer aux échecs, cela demande beaucoup de temps. Il faudra sacrifier du temps avec votre conjoint/conjointe, vos enfants et vos amis. L’important est d’avoir des objectifs qui nous motivent à nous lever tous les matins et de consacrer plus de temps à faire ce qui nous passionne.

Si vous ne vous entraînez pas, vous pouvez être sûr qu’il y a à quelqu’un, quelque part, qui s’entraîne maintenant. Et lorsque vous serez face à face, à talent égal, il vaincra. J’ai compris que la seule manière d’arriver à quelque chose dans la vie est de travailler très dur avec détermination. Si vous le faites, vous gagnerez, si vous ne le faites pas, vous perdez.

Au Japon, le terme pour désigner l’amélioration continue qui ne prend jamais fin est kaizen. Les grands maîtres qui réussissent exceptionnellement bien comme Magnus Carlson, Topalov, Anand, Kramnik, cherchent constamment à s’améliorer.

Devenir un maître des échecs est une affaire de longue haleine. Vous devez pratiquer, étudier, pratiquer! Pour polir vos compétences, vous devez les mettre constamment en application et parfaire sans relâche votre technique. Cela prend des années avant d’acquérir la profondeur et l’envergure qui produise l’expertise et l’intuition géniale. Chaque livre que vous lisez, chaque DVD que vous regardez, chaque cours d’échecs auquel vous assistez et chaque expérience de tournois que vous vivez sont autant de pierres ajoutées à l’édifice de votre carrière de joueur d’échecs.

 

Pour les joueurs sérieux, j’ai créé trois outils de travail :


1. Journal de Bord PDF

2. Grille de planification PDF

3. Comment analyser une partie d’échecs

Prenez la résolution de devenir meilleur chaque jour. Vous apprécierez cette sensation d’une plus grande confiance en soi. Peu importe les difficultés, plus vous persévérez, plus vos chances de succès augmentent.

Ctattion de Jean Hébert MI
« Les concepts de “bons résultats” et de “succès” sont relatifs. Ce qui pour le joueur A est un “bon résultat” serait une catastrophe pour le joueur B. Le joueur qui ne travaille pas ou pas assez peut avoir un “bon résultat” occasionnel, mais dans l’ensemble ses résultats seront inférieurs à ses capacités et à son potentiel (talent). Oui tout le monde peut réussir, c’est-à-dire performer à la mesure de ses capacités (talent et efforts). Pour certains c’est peut-être 2500, pour d’autres 1300. La clé est de ne pas se comparer aux autres, mais de se comparer à soi-même. »

« La honte n’est pas d’être inférieur à l’adversaire c’est d’être inférieur à soi-même. »
 – Maxime Mandchoue

Michel Barré

Laisser un commentaire

*

comm comm comm