Réfléchir comme un fort joueur

Écrit par  //  10 août 2015  //  Comment réfléchir  //  3 Comments

Toujours à la recherche des secrets de la pensée échiquéenne, j’ai trouvé le site « International Chess School ». Cette leçon est offerte gratuitement pour vous inciter à vous s’inscrire à leur cours mensuel. Voici un aperçu de l’approche du grand maître international Andrei Istratescu, 2624 ELO.

La première chose à apprendre pour améliorer votre niveau de jeu aux échecs, c’est de penser de la bonne façon, d’avoir sa liste de vérification (To Do liste), de reconnaître les conséquences des coups et les menaces réelles et de savoir comment réagir à chaque coup de votre adversaire.
Immédiatement après chacun des coups de votre adversaire, vous devez pouvoir répondre à ces deux questions :

1) Quelles sont les MENACES de votre adversaire?
Une menace peut être : une combinaison de mat ou d’autres menaces contre votre Roi, un gain de matériel, une meilleure position, le contrôle des colonnes ou des diagonales, ou d’autres avantages stratégiques ou tactiques que l’adversaire peut obtenir grâce à son prochain coup.

Ensuite, vous devez évaluer si ses menaces sont vraiment réelles. Ce ne sont pas toutes les menaces qui sont réelles et de nombreux joueurs d’échecs, en général, font des erreurs. Par exemple : si votre adversaire menace de gagner la paire de Fous, il faut évaluer si cela est vraiment négatif pour vous (position fermée = avantageux pour vous).

Seules les réelles menaces doivent être prises en considération.

2) Quelles sont les CONSÉQUENCES du dernier coup de votre adversaire?
Chaque coup qui est joué entraine des avantages et des inconvénients. Par exemple, si votre adversaire joue Fc8-f5, les Noirs gagnent le contrôle de la diagonale b1-h7, MAIS en même temps, perdent la protection du Pion b7. Également, quand vous jouez à votre tour, vous devez évaluer les conséquences positives et négatives de votre coup.

Les conséquences peuvent être : l’ouverture d’une colonne ou d’une diagonale, le blocage d’une pièce, l’affaiblissement d’une case ou de la structure des pions ou l’abandon de la protection d’une pièce.

L’habitude d’évaluer les conséquences d’un coup va vous aider à développer votre puissance de calcul et à réfuter les « blunders ». Durant une partie d’échecs, vous devez penser à occuper les bonnes cases, ouvrir une colonne ou une diagonale, attaquer une pièce surchargée, exploiter une case faible, créer un clouage, etc. Votre capacité mentale à utiliser ces notions vous apportera beaucoup de satisfaction lors de vos parties d’échecs.

Les éléments importants à connaître sont :
a) La conséquence la plus importante est le mouvement des pions parce qu’ils ne peuvent reculer. Les pions peuvent fermer longtemps le centre, restreindre la mobilité des pièces adverses ou les vôtres, ouvrir une colonne ou une diagonale. Conclusion: chaque coup de pion doit être bien évalué avant d’être joué.

b) Tous les coups ont en commun une importante conséquence: le TEMPS. C’est pourquoi tous vos coups doivent vous rapprocher de votre plan (objectif). Chaque coup joué doit améliorer votre position et vous devez éviter que votre adversaire vous oblige à jouer consécutivement avec la même pièce (perte de temps).

c) Bien sûr, une autre conséquence importante est de choisir de quel côté vous allez effectuer votre roque. Roquer du côté opposé à votre adversaire peut changer complètement le caractère de la partie. Dans certaines parties, retarder votre roque pour être une excellente stratégie.

d) Quand vous ou votre adversaire déplacez une pièce sur l’échiquier pour attaquer ou défendre la position, il ne faut pas oublier que ceci engendre des cases ou des pièces sans protection. Soyez toujours attentif à vos coups et chercher à profiter des erreurs de votre adversaire.

 Liste de vérification (To Do liste)
Après la phase d’ouverture, selon les caractéristiques de la position, vous devriez prendre le temps nécessaire pour créer une liste d’objectifs à réaliser et des choses à faire pour les atteindre (votre PLAN). Dans cette liste, il convient d’ajouter tout ce que vous voulez réaliser à court terme pour exploiter la position.

Exemples :
• Terminer votre développement avant d’attaquer (sortir toutes les pièces)
• Ouvrir une colonne pour vos Tours
• Ouvrir une diagonale pour vos Fous
• Occuper les colonnes ou diagonales ouvertes
• Créer des faiblesses dans la position de l’adversaire
• Améliorer la position de vos pièces (élément majeur de votre réflexion)
• Mettre votre Roi en sécurité
• Envahir la 7e ou 8e rangée avec une Tour
• Affaiblir la structure de Pions adverse
• Trouver un avant-poste pour vos cavaliers
• Créer une majorité de Pions afin de créer ensuite un Pion passé
• Bloquer les Pions passés adverses
• Obstruer le mouvement des pièces adverses
• Réaliser une combinaison tactique

La « Liste de vérification» est un outil important pour aider un joueur d’échecs à organiser sa réflexion et lui permettre d’élaborer son PLAN, en mettant surtout l’accent sur sa réalisation. Si vous voulez améliorer vos échecs, vous devez, dès maintenant, dans chacune de vos prochaines parties, utiliser une telle liste de vérification.

L’analyse des conséquences des coups et la liste de vérification sont fortement connectées ensemble. Après avoir identifié les conséquences du coup joué par votre adversaire, il faudra réviser et peut-être modifier immédiatement votre liste de vérification, pour tenir compte, par exemple, d’une menace immédiate de votre position, ou d’une nouvelle faiblesse à exploiter (capture d’un Pion ou d’une pièce, clouage gagnant du matériel, élimination d’un défenseur, attaque double maintenant possible, réseau de mat, etc.).

Développer votre intuition
L’intuition représente votre façon de comprendre immédiatement l’essence même de la position et de trouver automatiquement le bon coup à jouer. Vladimir Kramnik a dit « L’intuition dépend du savoir, et plus vous en aurez accumulé, meilleure sera votre intuition ».
C’est pourquoi il est important de s’entrainer quotidiennement pour augmenter votre base de données mentale. Chaque partie d’échecs de grands maîtres (annotée si possible) que vous étudiez développe votre intuition.

Ma recommandation de pratiquer 45 minutes/jour de problèmes tactiques augmentera considérablement votre intuition.

 

 

 

 

 

Exemple* : application de la méthode « Réfléchir comme un fort joueur ».
*Cet exemple est basé sur les commentaires d’International Chess School avec plusieurs ajouts personnels de ma part.

Nous allons analyser cette partie du point de vue des Noirs (Anand). Également, nous mettrons l’emphase non pas sur la théorie de l’ouverture, mais bien sur la bonne façon de réfléchir pour toutes les phases du jeu.
Drazic,Sinisa 2508
Anand,Viswanathan 2762
Corsica Masters 2000-11-05

1.d4
Chaque coup joué par votre adversaire vous donne de l’information. Avec 1.d4, il faut manœuvrer pour lutter pour la case e4.
d5 2.Fg5
Les Blancs ont une approche moderne avec l’attaque Trompowsky.

Menaces : échanger leur Fou sur l’éventuel coup Cf6, créer des pions doublés, fermer le jeu et avoir l’avantage avec leurs deux Cavaliers.
Conséquence : le pion b2 n’est pas protégé. Mettre dans votre liste de vérification Db6 avec gain de développement.

Est-ce que je peux me développer et créer une menace? Réflexion normale de tous les grands maîtres pour gagner des tempos, appliquez ce principe à toutes vos parties.
2…h6 3.Fh4

Une petite victoire pour les Noirs. Fh4 est non protégé (attaque double possible plus tard : liste de vérification ) et contrôle seulement 5 cases comparativement à 8 cases. La valeur relative d’une pièce dépend du nombre de cases qu’elle contrôle.
3…c6 4.e3

Menaces : les Blancs veulent se développer avec Fd3, Cg-e2, 0-0, etc.
Conséquences : Fh4 n’est toujours pas protégé, si le pion d4 disparait, une attaque double est possible avec Db4+ (mettre dans votre liste de vérification ).
4…Db6
 

Principe à retenir : Coup de développement avec gain de temps (Tempo), attaque faiblesse en b2.
5.b3 e5!?

Comment les Noirs doivent-ils réagir? Attaquer le centre! (principe de base) Le pion d4 est cloué sur la 4e rangée à cause de la menace Db4.
6.Cf3 Forcé.  Si 6.Cc3 Fb4 suivi de Da5.
6…e4  7.Cfd2

Le caractère de la position a changé. La formation des pions noirs (d5, e4) nous indique qu’il faut attaquer à l’aile Roi et les Blancs sur l’aile Dame (f2, e3, d4). Principe à retenir, formation des pions.
Fe7!? 8.Fg3

Trait aux Noirs
Mettons à jour notre liste de vérification :
1. Développer rapidement les pièces
2. Échanger le Fou de cases noires.
3. Créer une faiblesse dans la structure de pions sur l’aile Roi des Blancs.
4. Transférer la Dame noire à l’aile Roi par Dd8.
8…Fe6 9.Fe2 Cf6 10.0-0 0-0 11.c4 Dd8 12.Cc3 Fd6

Les Noirs ont ramené leur Dame et offert l’échange des Fous de cases noires.
13.Fxd6 Dxd6

Les Blancs choisissent de conserver intacte leur structure de pions de l’aile Roi. Comment les Noirs continuent-ils leur attaque sur l’aile Roi?

Rappelez-vous qu’une attaque à l’aile Roi réussit seulement quand le centre est stabilisé (principe). La création d’une supériorité de forces noires et d’un avantage d’espace à l’aile Roi est assurée par le pion e4.
14.Tb1 Cbd7 15.a4

Quelles sont les menaces des Blancs?

Les Blancs veulent augmenter leur avantage d’espace à l’aile Dame avec dxc4 suivi de b4.

Conséquences du coup a4? Le pion b3 devient arriéré et la case b4 est non contrôlée.

Comment les Noirs continuent-ils? En contrôlant la case b4 avec a5!
 

Le contrôle des cases clés pour réduire la mobilité des pièces adverses est un autre principe à retenir.
15…a5 16.c5?!

Une erreur stratégique des Blancs (point tournant de la partie) parce que les Noirs ont besoin d’un centre stable pour attaquer à l’aile Roi. Comment les Noirs développent-ils leur initiative?

Notre liste de vérification devient :
1. Jouer Tf-b8
2. Pousser rapidement b7-b6
3. Prendre le contrôle de la colonne ouverte en doublant les Tours (principe de base)

« Aux échecs, nous avons le PRINCIPE DES DEUX POINTS FAIBLES. Il est rare de battre un bon joueur avec seulement un angle d’attaque. Plutôt que de rester fixé sur un seul point, nous devons exploiter notre pression pour provoquer plusieurs points faibles. » Kasparov.

16…De7 17.Tb2 Tfb8 18.Db1 b6 19.cxb6 Txb6 20.Tc1 Tab8 21.Ff1


Quelle est l’idée derrière le coup tranquille Ff1? Laisser une case e2 libre pour le Cavalier en c3 afin d’aller ensuite en g3 pour défendre l’aile Roi. Doubler les Tours sur la colonne « c » pour attaquer le pion faible noir en c6.

Est-ce que les Noirs peuvent arrêter ce plan? Oui.
21…h5! 22.Ce2 h4 23.Tbc2 Dd6

Dd6 est forcée, mais bon. La Dame est mieux centralisée et joue un rôle actif et défensif.
24.Cf4 Ff5

Anand a appliqué la règle suivante : quand vous avez l’avantage d’espace, il est préférable de conserver le maximum de pièces sur l’échiquier. (24…Cg4! 25.h3 g5! Avec l’attaque et l’initiative. Le Cavalier en f4 ne peut pas capturer Fe6 à cause de Dxh2#).
25.Tc5?! g5! 26.Ce2 Cf8

Anand libère la case d7 pour consolider sa position à l’aile Dame en jouant Fd7 et ce coup libère ensuite la colonne « f » pour attaque future.
Consolider toujours votre position avant d’attaquer (principe de base).

Les débutants ont le défaut d’attaquer sans jamais tenir compte de leur défensive.
27.Dc2?!

Le Corsica Master est un tournoi de parties rapides. Les Blancs avait un meilleur 27e coup avec 27.Cc4.dxc4 28.Txf5 C8h7 29.Txc4, mais la suite de coups proposés par Stockfish est 30…Cg4 31.g3 Tb1 32.Tc1 Txc1 33.Dxc1 Dg6 34.Dc5 Ch6 avec un très léger avantage aux Blancs.

27….Fd7 28.Txa5?! Cg4!
Les Blancs n’ont pas vu la menace des Noirs contre les cases h2 et f2.

29.g3 Df6 30.Cxe4
Un coup désespéré des Blancs. Mais, il faut toujours ouvrir grands les yeux sur toute contre-attaque possible de votre adversaire.

30…dxe4 31.Cc3

Maintenant la 5e rangée est ouverte. Les Blancs ont deux pions pour la pièce perdue et menace de prendre le pion noir en e4.
Conséquence : le pion blanc b3 est en prise et permet aux Noirs d’atteindre la deuxième rangée.

 

Notre liste de vérification :
1. Jouer de façon active
2. Réaliser que le Roi blanc est mal défendu
3. Prendre l’initiative : c’est la chose la plus importante dans une partie (principe)
4. Capturer le pion b3 au bon moment et prendre la 2e rangée

31…hxg3 32.hxg3 Dh6

33.Fg2 Txb3 34.Cxe4 Tb2
L’objectif est réalisé, amener une Tour sur la deuxième rangée (ou 7e rangée). Principe de base très important à appliquer à toutes vos parties.

35.Txg5+ Cg6 36.Dc5


Après 36.Dc5, les Noirs matent en 4 coups!

Si vous pratiquez vos 45 minutes/jour de résolution de problèmes tactiques, cette position devient facile pour vous! Principe d’entraînement quotidien de tout grand maître d’échecs. Sur 24 h dans une journée, vous avez surement un petit 30 minutes/jour pour vous entraîner.

36…Dh2+ 37.Rf1 Cxe3+ 38.fxe3 Dxg2+ 39.Re1 De2#  (ou Dh1# ou Dg1#).
0-1

Conclusions :
L’ouverture moderne des Blancs et l’approche logique des Noirs sont faciles à retenir. Utilisez la pensée proactive et questionnez-vous sur le plan à jouer de votre adversaire.

La clé du succès aux échecs est toujours de vous demander quelles sont les menaces de votre adversaire et les conséquences du dernier coup joué. Ensuite, créer votre liste de vérification pour établir votre plan.

Pour jouer comme un grand maître, vous devez connaître et maîtriser les principes de base.

Revenez souvent sur mon site internet pour revoir tous ces principes qui sont le fondement de la connaissance de tout bon joueur d’échecs.

 

Merci à Raymond Dubreuil pour sa collaboration à la révision du texte.

Pour voir la partie pleine page, cliquez ICI
La partie

[Event “Partie rapide Corsica Masters”]
[Site “?”]
[Date “2000.05.11”]
[Round “?”]
[White “Sinisa, Drazic”]
[Black “Viswanathan, Anand”]
[Result “0-1”]
[ECO “D00”]
[WhiteElo “2508”]
[BlackElo “2762”]
[Annotator “Michel,Barre”]
[PlyCount “78”]

1. d4 d5 2. Bg5 {Les Blancs ont une approche moderne avec l’attaque
Trompowsky.} h6 3. Bh4 c6 4. e3 Qb6 {Principe à retenir : Coup de
développement avec gain de temps (Tempo), attaque la faiblesse en b2.} 5. b3
$6 {La variante principale est Dc1} e5 6. Nf3 e4 7. Nfd2 Be7 8. Bg3 {Mettons
à jour notre liste de vérification : 1. Développer rapidement les pièces
2. Échanger le Fou de cases noires. 3. Créer une faiblesse dans la
structure de pions sur l’aile Roi des Blancs. 4. Transférer la Dame noire
à l’aile Roi par Dd8.} Be6 9. Be2 Nf6 10. O-O O-O 11. c4 Qd8 12. Nc3 Bd6 13.
Bxd6 Qxd6 {Rappelez-vous qu’une attaque à l’aile Roi réussit seulement
quand le centre est stabilisé (principe). La création d’une supériorité
de forces noires et d’un avantage d’espace à l’aile Roi est assurée
par le pion e4.} 14. Rb1 Nbd7 15. a4 {Quelles sont les menaces des Blancs?
Les Blancs veulent augmenter leur avantage d’espace à l’aile Dame avec
dxc4 suivi de b4. Conséquences du coup a4? Le pion b3 devient arriéré et
la case b4 est non contrôlée. Comment les Noirs continuent-ils? En
contrôlant la case b4 avec a5!} a5 {Le contrôle des cases clés pour
réduire la mobilité des pièces adverses est un autre principe à retenir}
16. c5 $6 {Une erreur stratégique des Blancs (point tournant de la partie)
parce que les Noirs ont besoin d’un centre stable pour attaquer à l’aile
Roi. Comment les Noirs développent-ils leur initiative? Notre liste de
vérification devient : 1. Jouer Tf-b8 2. Pousser rapidement b7-b6 3.
Prendre le contrôle de la colonne ouverte en doublant les Tours (principe de
base)} Qe7 17. Rb2 Rfb8 18. Qb1 b6 $1 19. cxb6 Rxb6 20. Rc1 Rab8 21. Bf1 {
Quelle est l’idée derrière le coup tranquille Ff1? Laisser une case e2
libre pour le Cavalier en c3 afin d’aller ensuite en g3 pour défendre
l’aile Roi. Doubler les Tours sur la colonne « c » pour attaquer le pion
faible noir en c6.} h5 22. Ne2 h4 23. Rbc2 Qd6 24. Nf4 $6 Bf5 {Anand libère
la case d7 pour consolider sa position à l’aile Dame en jouant Fd7 et ce
coup libère ensuite la colonne « f » pour attaque future. Consolider
toujours votre position avant d’attaquer (principe de base).} 25. Rc5 g5 $1
26. Ne2 Nf8 (26… Ng4 $1 27. g3 Qf6 28. h3 Nxf2 29. Kxf2 Bxh3+ $19) 27. Qc2 $6
(27. Nc4 $1 dxc4 28. Rxf5 N8h7 29. Rxc4 Rxb3 30. Qd1 Ng4 31. g3 Qg6 $16) 27…
Bd7 28. Rxa5 $2 $17 Ng4 $1 29. g3 Qf6 $1 30. Nxe4 dxe4 31. Nc3 {Maintenant la
5e rangée est ouverte. Les Blancs ont deux pions pour la pièce perdue et
menace de prendre le pion noir en e4. Conséquence : le pion blanc b3 est en
prise et permet aux Noirs d’atteindre la deuxième rangée. Notre liste de
vérification : 1. Jouer de façon active 2. Réaliser que le Roi blanc est
mal défendu 3. Prendre l’initiative : c’est la chose la plus importante
dans une partie (principe) 4. Capturer le pion b3 au bon moment et prendre la
2e rangée} hxg3 $1 32. hxg3 $4 (32. Nxe4 Qh6 33. Rxg5+ Kh8 $1 34. fxg3 Rxb3
$19) 32… Qh6 $1 33. Bg2 Rxb3 $1 34. Nxe4 Rb2 $1 {L’objectif est réalisé,
amener une Tour sur la deuxième rangée (ou 7e rangée). Principe de base
très important à appliquer à toutes vos parties.} 35. Rxg5+ Ng6 36. Qc5 $4 {
les Noirs matent en 4 coups!} Qh2+ 37. Kf1 Nxe3+ 38. fxe3 Qxg2+ 39. Ke1 Qg1#
0-1

 

3 Comments on "Réfléchir comme un fort joueur"

  1. Aka Justin 16 février 2011 à 4 h 21 min · Répondre

    Je pense que vous avez toucher LE SECRET DES ECHECS. Avant de découvrir votre site j’avais toujours pensé que la clé de ce jeu était le processus mental de réflexion. Mais il faut pousser la réflexion encore plus loin dans “la todo liste” c’est à dire au lieu de privilégiez des étapes et de les réordonner, il faut arriver a concevoir “une todo liste” pour tout que l’on doit suivre “bêtement” à chaque coups. Je pense aussi à une to do liste pour la recherche des combinaisons tactique.

    Aussi je pense que la réalisation de chaque étape de la liste dépend de la prise d’information sur les 64 cases. Il faut une todo liste pour relever ses informations en fonction de l’étape de réflexion.

  2. joueur 1 juillet 2013 à 20 h 15 min · Répondre

    merci pour ce cour tres interessant

  3. elbou 3 août 2013 à 21 h 18 min · Répondre

    je pense que votre site et le meilleur pour devenir un grand jouer de tournoi mais ce te mieu de rajouter des commenteur d’analyse par video

Laisser un commentaire

*

comm comm comm