Comment étudier les finales aux échecs

Écrit par  //  10 mars 2019  //  Pour progresser  //  Aucun commentaire

Comment étudier les finales aux échecs

Michel Barré, entraineur sénior

« Après une mauvaise ouverture, il y a de l’espoir de se rattraper dans le milieu de partie. Après un mauvais milieu de partie, il subsiste de l’espoir pour la finale. Mais une fois en finale, le moment de vérité est arrivé. »
– Edmar Mednis

Aux échecs, il y a trois phases de jeu qu’il faut étudier :

  1. Les ouvertures
  2. Le milieu de partie
  3. Les finales

Les joueurs d’échecs consacrent beaucoup de temps sur les ouvertures et négligent souvent la troisième phase du jeu, les finales. Pourtant, ceux qui ont lu Les principes fondamentaux des échecs de J.R. Capablanca, écrit en 1921, le chapitre 1 enseigne comment mater en premier ! Les écoles soviétiques préconisent de commencer par les finales.

« Afin d’améliorer son jeu, il est nécessaire d’étudier les finales avant toute autre chose.
Tandis que les finales peuvent être étudiées et maîtrisées par elles-mêmes, le milieu de jeu et l’ouverture doivent être étudiés en relation avec la finale. »
– Jose Capablanca

Quand on parle de finales aux échecs, on doit connaître ces éléments : la règle du carré, l’opposition, les cases clés, la triangulation, le contournement, la règle de Bähr, la position de Philidor, la position de Lucena, la défense de Vancura, la défense Cochrane, l’attraction du Roi, pion passé éloigné, les forteresses, la percée de pions, le zugzwang, le pat, l’échec perpétuel, la charge à l’épaule, la centralisation du Roi, la tour derrière le pion passée, avoir le trait, l’opposition à distance, etc.

Combien de parties de tournois, quand vous analysez vos parties, vous auriez dû gagner en finale ou bien plus souvent encore, réussir à faire nulle et aller chercher un demi-point contre un joueur plus fort que vous ?

Si vous voulez progresser aux échecs, vous devez absolument apprendre les finales théoriques. La question, comment étudier efficacement les finales.

Si vous lisez des livres sur les finales ou bien regardez plusieurs vidéos sur les finales, c’est bien. Vous augmentez vos connaissances échiquéennes, mais votre cerveau va retenir que 20 % environ parce que vous étudiez passivement. Votre progression aux échecs sera très longue.

Pour mieux comprendre, voici un exemple. Pour être en meilleure santé, vous décidez de lire 10 livres et regardez tous les vidéos sur comment s’entrainer dans un centre de conditionnement physique, vous avez acquis beaucoup de connaissance, mais est-ce que votre corps est en meilleure santé ? La réponse est non. Si vous n’allez pas au gym vous entraîner et mettre en pratique vos connaissances, votre santé, va demeurer au neutre. C’est la même chose aux échecs. Si vous voulez progresser, vous devez absolument mettre en pratique vos connaissance.

Alors quelle est la meilleure façon de s’entrainer aux échecs. C’est d’étudier de manière ACTIVE, c’est-à-dire que votre cerveau doit travailler à 100 %. Vous devez réfléchir par vous-même.

Méthode 1 : À deux, c’est mieux !

Personnellement, étudiez les échecs tout seul, c’est peu motivant. À deux, WOW! C’est extrêmement motivant. Vous devez trouver un joueur d’échecs qui a le même objectif que vous, étudier et pratiquer ensemble les nouvelles connaissances. Récemment, le livre le plus populaire est LES 100 FINALES QU’IL FAUT CONNAÎTRE de Jesús de la Villa García. L’auteur a sélectionné pour vous les 100 positions les plus importantes à connaître. Des finales que vous devez connaître absolument.

Par exemple, vous placez la position # 1 du livre sur l’échiquier et votre ami essaie de résoudre le problème. Vous faites ceci pour les 10 premiers problèmes et ensuite vous inversez les rôles. Comme vous voyez, vous étudiez les finales de façon ACTIVE. Vous utilisez votre cerveau pour trouver le résultat des problèmes du livre.

Pour des positions plus complexes, comme entraineur, j’utilise Chessbase 15 et je mets la position sur mon ordinateur portable en mode analyse en continu. Je suis certain de jouer que le meilleur coup, la meilleure variante pour que mon élève progresse rapidement. Tous les problèmes manqués, je les enregistre dans un répertoire pour une révision plus tard.

Les autres livres que je peux vous suggérer, c’est LA MÉTHODE SILMAN POUR MAÎTRISER LES FINALES AUX ÉCHECS. Silman vous enseigne ce que vous devez savoir selon niveau de jeu que vous êtes.

Pour les joueurs avancés, cote ELO de 1500 et plus, je vous recommande le livre de Dvoretsky’s Endgame Manual, 4e Édition. Dans son livre, Dvoretsky a identifié en bleu toutes les positions de base, finales théoriques que vous devez maîtriser. Je vous suggère de commencer par ces positions en bleu !

Méthode 2 : Comment travailler seul les finales

J’ai remarqué que les joueurs d’échecs étudient les échecs seuls, enfermé bien souvent dans leur chambre. Ce n’est pas évident de trouver une personne qui habite près de chez soi et qui a les mêmes objectifs et motivations pour étudier les échecs. Alors, comment faire pour étudier ACTIVEMENT les finales seules?

La réponse, utiliser les ressources sur Internet. Voici plusieurs endroits pour pratiquer vos finales en ligne contre un programme d’échecs :

  1. Si vous êtes abonnés à www.chess.com : il y a une section pour pratiquer vos finales (https://www.chess.com/drills/endgame-practice) et des plans d’études pour les joueurs débutants, intermédiaires et avancés. Vous devez connaître légèrement l’anglais.
  2. https://lichess.org : Lichess est un site gratuit pour jouer gratuitement aux échecs et également étudier les échecs. Pour étudier quelques finales, voici le lien : https://lichess.org/practice
  3. https://chesstempo.com/ : Chesstempo a une interface en français et l’inscription est GRATUITE.
    Il y a une section sur la tactique et une sur les finales. Vous pouvez vous entraîner contre l’ordinateur avec 5 pièces et moins, toutes des positions tirées de vraies parties d’échecs. Si vous tester vos connaissances avec 10 problèmes par jour, au bout d’un an vous allez maîtriser plus de 3 650 positions ! Pour s’améliorer aux échecs, il faut de la discipline.
  4. https://learn.chessking.com/ : Vous voulez progresser aux échecs et étudier ACTIVEMENT vos échecs, ce site est le meilleur endroit. Vous pouvez acheter plus de 60 cours d’échecs et tous les cours sont disponibles en ligne et sur toutes les plateformes (cellulaires, tablettes, Apple et Androïde).  Pour les finales, vous avez deux choix :
  • Chess Endings for Beginners, niveau 1200 à 1800. Prix 3.99 USD pour 878 exercices.
  • Total Chess Endings, niveau 1600 à 2400. Prix 7.99 USD pour 272 exercices.

5. https://www.chessable.com/ : Le site Internet Chessable (en anglais) est mon coup de cœur pour étudier les échecs en ligne, tous les jours ! C’est avec la répétition que vos connaissances vont s’introduire dans votre mémoire à long terme. Vous êtes un joueur débutant ou bien intermédiaire et vous voulez apprendre les finales théoriques (finales de base à savoir absolument). Vous pour pouvez vous inscrire gratuitement et acheter gratuitement le cours Basic Endgames, 178 positions à connaître :  https://www.chessable.com/basic-endgames/course/6371/.

Le cours de Jesús de la Villa García, Les 100 finales qu’il faut connaître est également disponibles en anglais pour 19.99 $ https://www.chessable.com/100-endgames-you-must-know/course/5193/

Également, le cours Dvoretsky’s Endgame Manual, 4e Édition, en anglais est disponible au prix de 34.95 $ https://www.chessable.com/dvoretskys-endgame-manual/course/12519/

« Un joueur peut parfois s’offrir le luxe de commettre une imprécision, voire une erreur pendant l’ouverture ou le milieu de jeu, sans nécessairement perdre la position.
Dans une finale… une erreur peut être décisive et les secondes chances se présentent rarement.  »
– Paul Keres

Conclusion

À partir de maintenant, que vous soyez seul ou bien deux. Vous avez les outils pour étudier efficacement les échecs.

Lire seulement des livres et regarder des vidéos vont vous faire progresser lentement parce que vous utilisez la méthode PASSIVE.

Mettre ses connaissances en pratique en jouant contre un programme ou bien contre un ami est la façon ACTIVE de progresser rapidement. Plus vous allez utiliser votre cerveau et réfléchir par vous-même pour étudier les finales, vous allez constater une nette amélioration dans vos prochains tournois !

Laisser un commentaire

*

comm comm comm