Sophrologie – Apprendre à respirer pour maîtriser son stress aux échecs

Écrit par  //  13 février 2011  //  Santé  //  Aucun commentaire

Sophrologie : Apprendre à respirer pour maîtriser son stress

Un texte de Laurent Bertrel (coach sophrologue spécialiste de la gestion du stress & auteur).

Pour en savoir plus à propos de cet auteur, visitez son site Internet http://www.agoracademie.com/

Avant propos

Le site ChessMichel.com propose de nombreuses astuces pour devenir un expert aux échecs.

La technique ou plutôt la tactique utilisée pendant une partie d’échecs est bien entendu d’une très haute importance. Mais, tout comme un sportif de haut niveau, tous les paramètres sont à prendre en ligne de compte pour vaincre son adversaire.

La sophrologie est une méthode largement utilisée par les sportifs dans le but d’apprendre à mieux gérer le stress, à se préparer mentalement et à programmer la victoire.

Bien sûr, ce n’est pas parce que vous allez faire de la sophrologie que vous allez gagner à tous les coups. La sophrologie va « simplement » vous aider à surmonter certaines de vos difficultés, dont le stress, le sujet de notre article d’aujourd’hui.

Pourquoi un compétiteur doit-il apprendre à bien respirer?

La réponse est simple. Le contrôle de la respiration est la base de la maîtrise de soi, de ses émotions, de ses peurs, de son anxiété, de sa nervosité, de son stress…

En respirant bien, vous allez donc avoir accès rapidement à une détente corporelle, mentale et émotionnelle vous permettant de vous sortir plus facilement des situations difficiles notamment lors d’une compétition où il est primordial de ne pas perdre les pédales et où la moindre erreur est souvent fatale.

De plus, bien respirer c’est aussi :

–  produire de l’énergie grâce à l’apport d’oxygène (rappelez-vous que l’oxygène est votre première source d’énergie avant l’alimentation et la boisson). Je ne suis pas un expert des échecs, mais j’imagine qu’un joueur d’échecs a besoin d’une grande quantité d’énergie pour ne pas perdre à cause de la fatigue…

–  nettoyer votre corps en profondeur par le rejet du gaz carbonique (moins il y a de gaz carbonique, plus vous pouvez emmagasiner d’oxygène donc d’énergie),

–   faire un massage des organes internes (siège notamment de l’anxiété),

–   apprendre à se concentrer (la concentration est indispensable dans votre domaine, n’est-ce pas?), etc.

Comment faire pour bien respirer?

Pour bien respirer vous devez apprendre à utiliser au maximum votre ventre et au minimum votre cage thoracique. Voici comment faire :

1. Placez votre main gauche sur le ventre et la droite en bas de votre dos.

2. Expirez par le nez longtemps et doucement tout en appuyant sur votre ventre avec votre main gauche et en vérifiant avec la main droite que votre dos reste droit.

3. Puis inspirez lentement par le nez en gonflant votre ventre au maximum comme si l’air entrait directement en lui.

Attention, votre cage thoracique ne doit pas bouger (ou très peu) pendant tout l’exercice.

Au début, faites cet exercice tranquillement, à votre rythme, sans forcer et pendant deux à trois minutes seulement.

Ensuite, avec un entraînement régulier (l’idéal étant de vous entraîner quelques minutes tous les jours, car la régularité est importante), je vous invite à pratiquer sans vos mains comme cela est expliqué dans la vidéo suivante.

Puis, dès que vous avez besoin de gérer votre stress ou une tension, il vous suffit de mettre en place cette respiration et de vous concentrer sur ses effets positifs.

Avec un peu de pratique et de régularité, vous allez voir que cette respiration va se déclencher automatiquement dès que vous allez en avoir besoin.

Elle va même finir par devenir naturelle et il ne sera plus nécessaire d’y penser.

Mais en attendant ce moment, entraînez-vous!

 

Mes derniers conseils :

–   pratiquez les premières fois en étant assis sur une chaise, le dos bien droit, dans un endroit calme et aéré (attention, pendant les premières séances il est préférable de ne pas pratiquer debout, car l’échange gazeux oxygène / gaz carbonique risque de vous faire perdre l’équilibre, de chuter et donc d’être victime d’un accident),

–   allongez au maximum votre expiration, car c’est surtout pendant l’expiration que vous vous détendez,

–   utilisez cette technique aussi souvent que nécessaire et si possible plutôt à titre préventif, car mieux vaut prévenir que guérir (c’est le même principe que le brossage de vos dents…).

Et si vous hésitez encore à pratiquer cette technique de respiration, n’oubliez pas que bien respirer est bon pour vous à tous les niveaux!

 

 

Laisser un commentaire

*

comm comm comm