L’art d’étudier les ouvertures

Écrit par  //  26 juillet 2015  //  Pour progresser  //  1 Comment

L’art d’étudier les ouvertures

Étudier ouverturesLe but ultime de l’ouverture aux échecs est de développer ses pièces rapidement et efficacement et de mettre son Roi en sécurité avec le roque. Les enjeux principaux sont le contrôle de l’espace au centre de l’échiquier et de ne pas donner de pièces gratuites (pièce sans protection ou mal protégé) à l’adversaire.

Pour un joueur débutant, cote Elo entre 1000 et 1400, il n’est pas nécessaire d’apprendre par cœur des ouvertures. Il suffit de connaitre les principes de base à appliquer en début de partie.

  • Débutez la partie avec un coup de pion central, 1.e4 ou 1.d4
  • Développez ses pièces mineures en premier (Cavaliers et Fous) en gardant comme objectif l’occupation et le contrôle du centre
  • Développez les cavaliers avant les fous: il est plus facile de trouver les meilleures cases pour les cavaliers que pour les fous
  • Ne pas sortir sa dame prématurément, sinon l’adversaire va l’attaquer
  • Évitez de bouger une pièce deux fois avant que le développement de vos pièces soit complété
  • N’attaquez pas avant que votre développement soit complété
  • Mettez votre roi à l’abri en effectuant le roque:
  • Développer vos pièces en attaquant ceux de votre adversaire (avoir le tempo)
  • Roquez rapidement, de préférence côté Roi
  • Ne pas sacrifier de pièces sans motif clair et approprié (calculer la valeur des pièces)
  • Activez vos Tours sur une colonne ouverte
  • N’abandonnez jamais le contrôle du centre à votre adversaire sans combattre !

 

Le concept moderne de l’ouverture est lié au plan d’action du milieu de partie. Une fois l’ouverture terminée, vous devez penser au milieu de partie avec les concepts suivants :

• Rendre vos pièces actives
• Contrôler le maximum d’espace sur l’échiquier
• Affaiblir la structure de pion de votre adversaire
• Le contrôle des colonnes, diagonales, et des cases fortes
• Avoir l’initiative (souvent les sacrifices vous donnent l’initiative)
• Décider vers quel secteur de l’échiquier vous allez concentrer vos efforts
• Attaquer les faiblesses (penser attaque double)
• Avoir l’esprit flexible, opter pour des mini-plans
• Ne jamais perdre de vue le temps de votre horloge (gérez votre temps)

Pour les joueurs ayant une cote Elo supérieure à 1400, vous devez commencez à développer vous ouvertures.

Avant de vous bâtir un répertoire d’ouverture, il est important que vous sachiez quel style de joueur que vous êtes. Préférez-vous les parties ouvertes, fermées ou semi-fermées. Êtes-vous un joueur d’attaque, agressif ou bien plus défensif?

À force de jouer des parties et d’étudier des parties de grands maîtres, vous allez tranquillement découvrir le genre de position que vous êtes à l’aise. Une fois trouvée, ne changez pas d’ouverture avant un an parce que vous allez développer une certaine expertise et les victoires seront plus nombreuses.

Si vous passez de 1.e4 à 1.d4 ou bien 1.c4 et même 1.Cf3, vous aller toujours étudiez vos ouvertures de façon superficielle, sans profondeur et vos débuts de partie seront horribles.

Si vous ne savez pas quoi jouer, imitez le répertoire d’ouverture de votre joueur préféré (Kasparov, Carlson. Anand, Topalov, etc.). Avec un logiciel comme FRITZ, faites une recherche dans la base de données et jouez une dizaine de parties (annotées si possible) pour savoir si vous êtes à l’aise avec ce genre d’ouverture. Vous allez comprendre les idées cachées et le plan derrière l’ouverture.

Une légère préparation théorique vous rendra plus performants et vous amènera encore plus de plaisir à jouer aux échecs.

Avec les Blancs

Vous aimez le jeu ouvert, décidez de jouer 1.e4 et commencez à construire votre répertoire d’ouverture.

Les réponses possibles à étudier après 1.e4 :

1… c5                    Défense Sicilienne (Najdorf, Scheveningen, Dragon, etc.)

1… e5                    Grande variété de jeu : Ruy Lopez, Italienne, Écossaise, Philidor, Petrov, etc.

1… e6                    Défense Française

1… c6                    Défense Caro-Kan

1… g6                    Défense moderne

1… d6                    Défense Pirc

1… d5                    Défense Scandinave

1… Cf6                  Défense Alekine

1… Cc6                  Défense Nimzowitsch

Si vous préférez des ouvertures semi-ouvertes, allez-y avec 1.d4 et commencez à construire votre répertoire d’ouverture contre 1… Cf6, d5, e6, f5, g6, d6, etc.

Avec les Noirs

Idem, conserver votre répertoire pour un an. Trouvez une ouverture pour répondre à 1.e4, 1.d4, 1.c4. 1.Cf3, 1.g3, 1.b3 et 1.f4

Conseil d’un maître

Le maître national Steve Bolduc vous recommande de jouer des parties contre un logiciel d’échecs comme Fritz ou Rybka, à une cadence moyenne de 15 min/mat en utilisant l’arbre d’ouverture qui est inclus. Jouez les variantes que vous aimez (variante principale ou secondaire)et ensuite, après la partie, consultez la base de données (toujours inclus avec le logiciel) pour connaître quels grands maîtres jouent cette variante.

Ensuite, jouez plusieurs parties de votre grand maître préféré, idéalement avec des parties commentées, pour connaître davantage votre ouverture.

Recommencer ce principe pour chacune des ouvertures que vous voulez apprendre.

Un conseil génial et simple!

Michel Barré

Igor Smirnov a traduit son cours sur les ouvertures en français
Je vous recommande son cours

Cover_opening

One Comment on "L’art d’étudier les ouvertures"

  1. MOSSO Guy Serge 6 août 2015 à 5 h 57 min · Répondre

    Super !!!
    vos articles sont très utiles pour nous qui sommes encadreurs de jeunes joueurs.
    Merci infiniment pour votre contribution à l’amélioration des compétences des joueurs d’échecs.
    M. MOSSO, Président de l’ association de professionnels du jeu d’échecs (APJEC), Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

*

comm comm comm