Une méthode simple de réflexion en cinq étapes

Écrit par  //  6 mai 2011  //  Comment réfléchir  //  Aucun commentaire

Aux échecs, nous sommes toujours confrontés à trouver le meilleur coup possible dans le laps de temps qu’on a en notre possession. Dans une position simple, il se peut qu’il y ait plusieurs bons coups jouables. Cependant, dans une situation complexe, jouer rapidement son coup pour voir ce que notre adversaire à l’intention de jouer est une erreur fréquente. Ne jouez jamais un mauvais coup rapidement. Prenez toujours un minimum de temps avant de jouer.

Dans son tout récent livre, The Improving Chess Thinker (chapitre 2),  Dan Heisman explique cinq façons simples de réfléchir pour trouver le meilleur coup.

  1. Regardez le coup joué par votre adversaire et déterminez toutes les raisons pour lesquelles il a joué ce coup. Vous devez absolument vous demander quelles sont ses menaces. N’oubliez pas de penser aux coups de découvertes.
  2. Analysez vos coups candidats à jouer et optez pour le coup qui vous donne une meilleure position, plus de mobilité et d’initiative. Dans l’ordre de réflexion, regardez les échecs possibles, les captures (pièce non ou mal protégée) et les menaces (les vôtres et celles de votre adversaire).
  3. Pensez constamment à un coup tactique destructeur pour les deux côtés. Vous avez une combinaison possible, jouez là. Votre adversaire a un coup tactique en vue, empêchez-le. Si vous ne savez pas quoi jouer, considérez à activer une pièce qui manque de mobilité. Toujours essayer de rendre toutes vos pièces actives en tout temps. De la même manière, minimiser l’activité des pièces de votre adversaire.
  4. Si tu vois un bon coup, regarde pour un meilleur (Champion Emmanuel Lasker). Votre objectif est de trouver le meilleur coup dans un temps raisonnable selon la complexité de la position. Prenez le temps de réfléchir.
  5. Gérez votre temps en jouant rapidement dans des positions simples et forcées et prenez plus de temps pour analyser (calculs précis) les positions complexes.  Vous devez utiliser tout le temps à votre disposition.

 

Résumé de la méthode de réflexion Dan Heisman

À vérifier après chacun des coups, autant du côté des Blancs que des Noirs

  • Tous les ÉCHECS possibles
  • Toutes les CAPTURES possibles
  • Toutes les MENACES possibles
  • S’il n’y a aucuns échecs, captures ou menaces possibles, alors, votre stratégie est d’ACTIVER une de vos pièces ou MINIMISER celles de votre adversaire.

 

*Truc de Heisman : imaginez toujours ce qu’il va arriver si votre adversaire joue deux coups consécutifs.

Michel Barré

Igor Smirnov dévoile le secret des GM
Si vous comprenez légèrement l’anglais
Je vous recommande son cours

gms-greek

Laisser un commentaire

*

comm comm comm