Comment puis-je progresser dans les échecs?

Écrit par  //  12 juillet 2011  //  Pour progresser  //  2 Comments

Chaque joueur d’échecs jouit d’une progression dans son jeu et puis soudain, vient une période sans amélioration; vos résultats sont en dessous de vos attentes et vous perdez de plus en plus souvent. Mais encore, vous vous entraînez comme d’habitude et vous êtes coincés sur le même plateau. C’est le nœud du problème. Vous avez besoin d’une nouvelle approche. Quelle est la clé du progrès?

Le grand maître ukrainien Igor Smirnov explique sa situation.

Quand il avait 8 ans, il commença à jouer aux échecs et à peine un an plus tard, il a obtenu une cote Elo de première catégorie, environ 2000. Il avait des progrès constants au cours des prochaines années. Il avait 13 ans quand il devint un maître international (avril 2001 Elo 2441). Puis tout d’un coup, sa progression s’est arrêtée. Il travaillait encore dur, 6 à 8 h par jour, en lisant la littérature d’échecs et étudie avec de bons entraîneurs.

Il est venu à un point où il avait à comprendre, comment pourrait-il aller de l’avant dans les échecs? Personne n’avait une réponse claire pour lui, alors qu’il cherchait le sien. Il a étudié la psychologie (Igor a une maîtrise) pour apprendre comment fonctionne le cerveau afin qu’il puisse trouver la réponse. Quand il a été apprendre le processus de la pensée, il s’est rendu compte que les méthodes traditionnelles d’enseignement d’échecs ont été inefficaces. Il a mis ses connaissances acquises dans la pratique et est rapidement devenu un Grand Maître International (20 ans et Elo 2505). 

Voici quelques conseils de Igor Smirnov sur son Blogue 

COMMENT ÉVITER VOS GAFFES (Blunders)

Une gaffe de votre part signifie généralement une défaite immédiate. Quelle est la cause de ces oublis? Les joueurs d’échecs font des erreurs parce qu’ils se concentrent uniquement sur leurs propres plans et idées, et non sur les menaces de leur adversaire et leurs idées. Par conséquent, pendant le jeu, on doit penser du côté de l’adversaire également. Voir tous les échecs, captures et menaces. 

GESTION DU TEMPS

La répartition du temps est un problème pour beaucoup de joueurs d’échecs. Igor Smirnov, explique un moyen facile de gérer votre temps dans une partie. Durant un tournoi d’échecs, vous avez environ 120 minutes pour 40 coups, ce qui veut dire en moyenne 3 minutes par coups.

Il ya des moments critiques dans une partie et vous avez besoin de réfléchir pour une longue période et à d’autres moments où vous devez jouer rapidement.
Il recommande :
• Jouer l’ouverture rapide (basé sur votre connaissance de l’ouverture et les principes de bases).
• Après l’ouverture, prenez le temps de composer un plan.
• Calculer les variantes dans les positions tactiques seulement, quand il ya un contact entre vos pièces et celle de votre adversaire. Beaucoup de joueurs d’échecs calculent souvent les variantes dans n’importe quelle position, ce qui n’est pas correct.
• Lorsque vous arrivez dans une position critique dans votre jeu, vous devriez prendre plus de temps pour penser à votre coup. D’où l’importance de jouer rapidement la phase de l’ouverture pour accumuler du temps pour le milieu de partie. 

PRESSION DU TEMPS
La pression du temps peut être très dommageable pour les joueurs d’échecs. Avec peu de temps sur l’horloge, même les bons joueurs d’échecs font des erreurs graves.
Comment doit-on jouer avec des ennuis de temps?
• Simplifier la position
• Ne pas commencer les complications tactiques
• Jouer un « coup d’attente rapidement ” pour gagner plus de temps. Ce coup ne doit pas changer grand-chose dans la position – en général, vous devez bouger une pièce ou le Roi, pas les pions. 

ATTAQUEZ POUR GAGNER

Si vous voulez gagner plus souvent aux échecs contre un fort joueur, vous pouvez le faire qu’en attaquant votre adversaire constamment. Vous devez luter pour l’initiative.

Mais, combien de fois avez-vous l’occasion d’attaquer un adversaire fort que vous? Pas très souvent.
Donc, chaque fois que vous avez l’occasion d’attaquer, profitez de cet instant immédiatement.
Apprenez vos ouvertures, pratiquez quotidiennement votre jeu tactique et surtout les finales.
 

Le grand maître ukrainien Igor Smirnov explique ses secrets pour devenir GM.

 

Liens pour les vidéos gratuit de Igor Smirnov

Des cours d’échecs gratuit, WOW! (en Anglais, mais facile à comprendre)

Breaking_Stereotypes
http://www.dailymotion.com/video/xihosq_breaking-stereotypes_sport

http://www.dailymotion.com/video/xiiurn_breaking-stereotypes-2_sport

http://www.dailymotion.com/video/xj08kb_breaking-stereotypes-3_sport

http://www.dailymotion.com/video/xjgofs_breaking-stereotypes-4_sport

How to Prevent Blunders
http://www.dailymotion.com/video/xdrqjz_how-to-prevent-blunders_sport

The Most Common Mistake
http://www.dailymotion.com/video/xdrpqn_the-most-common-mistake_sport 

Finding the Best Moves; Quickly (chess)
http://www.dailymotion.com/video/xdroq4_finding-the-best-moves-quickly-ches_sport

2 Comments on "Comment puis-je progresser dans les échecs?"

  1. Éric Sirois 18 mai 2013 à 14 h 02 min · Répondre

    Bonjour M. Barré, votre site est une mine d’or pour un joueur d’échecs, comme moi (1700 de cote), qui veut progresser. Je n’y ai puisé que de judicieux conseils et de lumineuses réflexions. J’ai pu ainsi réaliser que ma principale faiblesse est que je me souci davantage, et en premier lieu, de mon propre plan. J’ai remarqué que cette tendance se manifeste surtout lorsque c’est moi qui attaque ou qui jouit de l’initiative. Ce qui se traduit, bien sûr, par des erreurs élémentaires dans mes parties. Mais, en y réfléchissant un peu plus, j’ai constaté que cela m’amenait aussi à laisser du contre-jeu ou des possibilités de défenses actives et de contre-attaques à mes adversaires, alors que j’aurais parfois pu remédier à cela par un simple coup, prophylactique, mettons.

    J’ai bien retenu votre leçon, cependant, et je vous en remercie grandement!

    Éric Sirois

  2. Félix 16 janvier 2014 à 9 h 26 min · Répondre

    Bonjour,
    Je trouve que les conseils d’Igor Smirnov sont excellents et c’est la première fois qu’un “chess coach” réussit à dégager des principes essentiels et abstraits que l’on peut appliquer très facilement en faisant des progrès substanciels (ex : “take is a mistake”). Enfin des méthodes et pas du “par cœur” rébarbatif qui ne sert à rien. J’essaie donc d’apprendre à jouer de façon stratégique et plus seulement en essayant de faire de la tactique. J’ai remarqué qu’en faisant cela, par exemple en construisant un plan, on est vite “mieux” et on sait quoi faire. Le problème, c’est d’arriver à concrétiser son avantage et à réussir son attaque. Quand on regarde ses vidéos, tout a l’air très simple : “après cela, les blancs gagnent facilement car leur position est stratégiquement gagnante”. Le bémol est donc là : non, ce n’est pas si simple de concrétiser une position stratégiquement gagnante et je pense qu’il devrait faire un cours là dessus. Je suis preneur de conseils à ce sujet.

Laisser un commentaire

*

comm comm comm