Accueil

Photo’s by © Fred Lucas

Quand nous commençons à jouer, nous lisons surtout des livres sur les ouvertures, un peu sur le milieu de partie et sur les finales. Maintenant, les gens pratiquent de plus en plus de résolutions de problèmes, mais très peu de livres nous expliquent le processus de réflexion pour trouver le bon coup candidat à jouer.

Dans ce site Internet, vous allez apprendre très vite que la clef du succès réside dans votre capacité à mémoriser et à reproduire des schémas de jeux. Que le transfert de vos connaissances vers la mémoire de long terme se fait généralement par la répétition.

Votre niveau va commencer à augmenter du moment que vous allez comprendre la logique des échecs. Je vais essayer de vous expliquer en détail, par mes articles, tout le processus de réflexion de plusieurs grands maîtres.

Dans toute position aux échecs, il existe des forces et des faiblesses pour chacun des joueurs. Celui qui réussit à mieux comprendre la position lui permet d’établir la conception d’un meilleur plan et gagner la partie.
Un plan est un objectif à court, moyen ou à long terme, qui guide le joueur dans le choix de ses coups.

Pour évaluer une position, les critères classiques restent toujours d’actualité. Les critères positionnels établis par Steinitz, ainsi que par ses successeurs : Nimzovitch, Capablanca, Alekhine, Botvinik, Keres, etc. sont les suivants :

• l’avantage de développement
• le contrôle du centre
• la sécurité des Rois
• les cases faibles et les cases fortes
• la structure formée par les pions
• l’activité des pièces
• le contrôle des colonnes ouvertes et semi-ouvertes
• la paire de Fous
• la majorité de pions sur l’aile dame

Connaissez-vous les méthodes de Garry Kasparov, Bobby Fischer, Jeremy Silman, Dan Heisman, Yasser Seirawan, Bill Wall, Sébastien Luce, Kevin Spraggett, Hertan, etc. Ce site va vous faire découvrir tous les aspects des échecs de plusieurs grands maîtres et maîtriser tous les principes de base pour devenir un maître ou bien un jour un grand maître des échecs.

Pour bien structurer votre pensée échiquéenne, je vous suggère fortement d’imprimer les articles qui vous intéressent, des lire à plusieurs reprises et de les mettre en pratique, dès maintenant, surtout la technique de Gilles Jobin, mon premier professeur d’échecs, « LE COUP AUX ÉCHECS ».

Cette technique est simple et super efficace pour augmenter votre niveau de réflexion devant l’échiquier. La majorité des joueurs qui débutent aux échecs ne savent pas à quoi penser pour trouver le meilleur coup. Ils regardent la position et jouent rapidement un coup parce que le temps à son chronomètre diminue.

À vous de mettre toutes ses nouvelles connaissances en application le plus tôt possible.

Merci

Michel Barré